Ouvrage

La montagne transfrontalière : entre innovation, compétitivité, valeur ajoutée et nécessité de préservation de l’environnement

Retrouvez l'article sur Les carnets du LabEx ITEM

L’objectif de cet article est de montrer comment les espaces transfrontaliers de montagne mènent des projets de coopération qui répondent à la fois aux besoins des populations locales, aux enjeux environnementaux mais aussi aux critères des politiques publiques qui les financent (Programme Interreg A pour la coopération transfrontalière, Nouvelle politique régionale en Suisse). Il met en évidence une évolution et surtout une adaptation aux critères posés par les politiques publiques issues de l’Union européenne ou encore des États membres et non membres. Ces dernières conditionnent l’obtention des financements de projets à un certain nombre de critères. L’innovation est bien entendu au cœur de ceux-ci. Se pose alors la question de l’évaluation de l’innovation mais aussi celle de sa définition, qui n’est semble-t-il pas partagée et en tout cas non posée dans les documents de programmation. La mise en avant de nouveaux critères tels que l’innovation, la compétitivité ou la valeur ajoutée constituent des éléments tangibles d’un changement de paradigme intervenu dans les politiques publiques après les années 2000 et dont les effets se font clairement sentir aujourd’hui. La question de l’innovation en contexte montagnard transfrontalier est abordée au travers de deux cas d’étude comparés : la coopération transfrontalière entre les parcs Alpi-Marittime (Italie) et Mercantour (France) et l’Espace Mont-Blanc entre la France, l’Italie et la Suisse.

Références

Auteurs : Jacob Lauranne

Editeur : Les carnets du LabEx ITEM

Date de publication : 21/07/2016

Lien : https://labexitem.hypotheses.org/191

Soumis par Stéphanie Rouanet le jeu, 21/07/2016 - 00:00