Projet de recherche

RefLab : Refuges Laboratoires de haute montagne

Parc National des Écrins
Du 01/06/2016 au 31/12/2019

Retrouvez toutes les informations et ressources liées sur le site du projet

Le programme REFLAB, co-piloté avec le Parc national des Écrins, vise à développer un dispositif expérimental d’observation du changement en haute montagne basé sur le refuge comme lieu de mesure, d’observation, de travail et d’échanges entre sciences de la nature et de la société, en prenant en compte à la fois les processus géophysiques, climatiques et biologiques et les pratiques touristiques et sportives.

Il se donne comme objectif de développer dans la durée une démarche d’intelligence collective entre chercheurs et praticiens, grâce à l’implication des parties prenantes dans un partenariat associant l’ensemble des opérateurs et acteurs concernés par la haute montagne : fédérations sportives, gardiens, guides, accompagnateurs, agents du Parc national, offices de tourisme et agences touristiques départementales, collectivités locales, secours en montagne, associations d’éducation à l’environnement.
L’objectif du programme ne se limite pas à une simple juxtaposition de travaux indépendants les uns des autres, ou qui feraient l’impasse sur la dimension participative du projet. L’enjeu est donc de construire d’emblée des questions croisées et de concevoir des missions communes sur le terrain afin de créer les conditions d’une pluri & interdisciplinarité. 

Axes de recherche en cours de développement

Axe 1. Observation des phénomènes naturels en haute montagne 

  1. Observation des processus géomorphologiques porteurs de risques pour les pratiquants et les infrastructures de haute montagne : extension au massif des Écrins de l’utilisation de l’application Alp-Risk (Contact : Ludovic Ravanel, EDYTEM CNRS Chambéry)
  2. Observation des phénomènes cryokarstiques (Contact : Philippe Schoeneich, IGE Université Grenoble-Alpes)
  3. Glaciologie : Contact : Emmanuel Thibert, IRSTEA Grenoble, Christian Vincent et Antoine Rabatel, IGE CNRS Grenoble

Axe 2. Météorologie & climatologie pour et par les refuges (Contact : Jean-Paul Laurent, IGE, CNRS Grenoble)

Axe 3. Écologie Verticale (Contact : Cédric Dentant, Parc National des Écrins et Sébastien Lavergne, Laboratoire d'écologie alpine, CNRS, Grenoble)

Axe 4. De l’habiter à la santé (Contact : Jean Corneloup, PACTE, Université Grenoble-Alpes)

Axe 5. Fréquentation des refuges et de la haute montagne (Contacts : Philippe Bourdeau et Pascal Mao, Pacte, Université de Grenoble et Rozenn Martinoia, CERAG Université de Grenoble)

Axe 6. Accidentologie et accidentalité (Contacts : Eric Boutroy, L-VIS Université de Lyon, Véronique Reynier, SENS Université de Grenoble et Frédi Meignan, gardien du refuge du Promontoire)

D’autres axes de recherche envisagés sont à confirmer et à articuler avec les orientations scientifiques précédentes :

  • l’observation participative de lagopèdes et de bouquetins dont les fiches observations d’ores et déjà collectées par le Parc peuvent être mises à disposition dans les refuges / contact : Ludovic Imbertis, Parc National des Écrins ;
  • l’observation de l’évolution de la faune sauvage, notamment dans les interactions avec les pratiquants sportifs et les professionnels : représentation des bonnes pratiques à adopter envers la faune sauvage ; interactions éventuelles avec les animaux domestiques ; conflits autour de l'appréhension de la nature [dans un premier temps enquête qualitative sur la base d’entretiens semi-directifs, de veille, d’observation et de bilans saisonniers auprès des professionnels, avec possibilité de prolongement par une approche quantitative] / contact Coralie Mounet UMR PACTE CNRS Grenoble
  • l’exploitation des livres d’or des refuges comme source d’information historique, patrimoniale et culturelle / contact Jean-Louis Flandin, FFCAM Briançon ;

Enfin, un travail réflexif sur le dispositif Refuges sentinelles comme interaction entre les savoirs disciplinaires et praticiens est envisagé en référence au champ de la recherche-action participative et de la participation. Cette approche sera réalisée à la fois en termes d’observation des objectifs et des interactions, et de facilitation du dispositif / contact : Jean-Pierre Mounet, UMR PACTE Université Grenoble-Alpes.

Plus d'information sur le site du projet et sa page Facebook !

Le LabEx ITEM consacre une enveloppe maximale de 93 000 € répartis sur la durée globale du projet selon un budget prévisionnel révisé annuellement.

Soumis par admin le lun, 12/12/2016 - 11:53

Institutions partenaires

Membres partenaires

Bonet Richard

Responsable scientifique

En savoir plus

Bourdeau Philippe

Responsable scientifique

En savoir plus

Bodin Xavier

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Boutroy Eric

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Corneloup Jean

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Dentant Cédric

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Laurent Jean-Paul

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Lavergne Sébastien

Chercheur.e membre

En savoir plus

Mao Pascal

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Martinoia Rozenn

Chercheur.e membre

En savoir plus

Meignan Frédi

Acteur.ice impliqué.e

En savoir plus

Mounet Jean-Pierre

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Rabatel Antoine

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Ravanel Ludovic

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Reynier Véronique

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Schoeneich Philippe

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Thibert Emmanuel

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus

Vincent Christian

Chercheur.e impliqué.e

En savoir plus