Post-doctorat

Montagnes métropolisées et territorialités périphériques : l'exemple des città metropolitane

Grenoble, Italie
Du 01/02/2017 au 30/09/2018

Gênes, entre mer et montagne (photo : GTB, septembre 2016)

Dans le cadre du projet TéLiMèp, un post-doctorat se déroule sur 20 mois afin d'affiner la problématique des relations métropoles-montagnes.

Ce projet de recherche complétera l'état de l'art de TéLiMèp notamment par des références italiennes afin de confirmer, ou d'infirmer, les hypothèses comparatistes initiales. L'étude s'attachera à analyser le contexte de la dernière reforme territoriale en Italie : si depuis le début des années 1990 le système des gouvernements locaux en Italie est partagé entre différents échelons (communal, provincial, régional), en 2014, la loi dite « Delrio » (n.56/2014) a supprimé dix provinces et institué les città metropolitane, dont le périmètre correspond à celui des provinces homonymes. Les métropoles ont alors assumé toutes les compétences des anciennes provinces (parmi lesquelles la planification territoriale et la coordination du développement socio-économique) puisqu’elles étaient alors dotées d’un statut pour cela et elles ont pu élaborer un plan stratégique triennal.

Ce travail viendra examiner en particulier les apports, théoriques et appliqués, des Territorialisti italiens, ainsi que la littérature « technique » (textes de loi nationaux et régionaux, statuts de métropoles, documents de planification territoriale et stratégique, etc.) relative aux città metropolitane récemment instituées.

Deux métropoles localisées en région de montagne (Gênes et Turin), dont les politiques concernant la montagne illustrent bien la problématique analysée dans le cadre du projet de recherche TéLiMèp, sont spécifiquement étudiées dans le cadre du Post-doc a l'aide d'une pré-enquête, afin de déterminer lequel des terrains sera le plus pertinent d'approfondir :

  • localisée entre mer et montagne, Gênes est connue surtout pour son port et son histoire commerciale et industrielle connectées aux activités portuaires ; pourtant, la métropole est très liée à son arrière-pays, qui est en grande partie montagnard (sur ses 67 communes, seulement 13 ne sont pas classées en « territoire de montagne ») ;
  • située aux pieds des montagnes, si la ville de Turin s'affiche comme « ville internationale » ayant l'ambition de concurrencer les capitales européennes, il s’agit bien de l'aire métropolitaine de Turin comprennant un vaste territoire s'étendant du centre-ville jusqu'à la frontière avec la France (316 communes regroupées en 11 zones homogènes, dont 5 classées en zone de montagne) qui intéresse la présente étude.

Les deux métropoles comprennent, à l'intérieur de leurs périmètres respectifs, une area interna, définie comme une aire-pilote éloignée des services essentiels, mais non nécessairement considérée comme « faible ». Le territoire montagnard a été, dans les deux cas, choisi en tant qu'aire-pilote dans le cadre d'un programme national (Strategia Nazionale per le Aree Interne) et fait l'objet d'orientations spécifiques portées par la città metropolitana. Bien que représentative d’une partie seulement des enjeux du territoire montagnard métropolitain, la prise en compte des aires internes pourra éventuellement révéler des éléments d'innovation caractérisant le rapport entre le centre de la métropole et ses périphéries.

Sera ensuite conduite une enquête approfondie sur une de ces métropoles, avec des investigations prioritaires à la fois avec des acteurs publics en charge des politiques de métropolisation, ainsi qu'avec des habitants de ces mêmes métropoles afin de bien comprendre le processus de territorialisation qu’une telle politique métropolitaine « de montagne » traduit.

L'objectif de ce projet est de formaliser les résultats de l'enquête de terrain dans un rapport de recherche, ainsi que de participer à l'animation et à l'alimentation des réflexions de l'équipe TéLiMèp, notamment en facilitant les comparaisons avec la reforme territoriale française et l'étude du cas grenoblois en particulier.

Soumis par admin le lun, 27/03/2017 - 13:35

Membres partenaires

Lajarge Romain

Responsable scientifique

En savoir plus

Kada Nicolas

Responsable scientifique

En savoir plus