Actualité

Séminaire LERMA/PACTE Villes et territoires : "Ressources touristiques et développement territorial dans un contexte en crise : vers une transition dans les régions de marge ? Regards croisés entre montagnes de France et du Maroc"

04/12/2018

Lieu :

IUGA, Bâtiment géographie - Salle des actes

Organisation :

Saïd Boujrouf, laboratoire, LERMA, Université Cadi Ayad, Marrakech
Marie-Christine Fourny, UMR Pacte, UGA, Grenoble

Partenaires : Institut d'Urbanisme et Géographie Alpine, Laboratoire Pacte, Université Cadi Ayyad, LERMA, Campus France.

Dans le cadre du programme d’échanges Hubert Curien/Toubkal, le laboratoire LERMA de l’université Cadi Ayyad à Marrakech et l’UMR Pacte ont engagé depuis trois ans un projet de recherches sur le processus de patrimonialisation et de valorisation touristique des ressources territoriales en France et au Maroc.
Ce processus est à considérer en regard de l’enjeu du développement de territoires de marge, dont une issue possible est celle de la valorisation de ressources spécifiques : patrimoine, paysages, savoir-faire, environnement, etc. Dans ce contexte, l’exploitation des ressources est supposée accompagner une dynamique territoriale et intégrer à la fois la dimension économique des emplois, la dimension culturelle et sociale du territoire, ainsi que la dimension environnementale, au travers des valeurs de l’environnement dans le processus ou de la durabilité.
Par la comparaison entre France et Maroc, nous souhaitons confronter des régions qui sont dans une même situation de faiblesse relative, ce dont rendent compte les notions d’arrière-pays, de périphérie ou de marge. Tout en présentant des contextes économiques et écologiques différents, de mêmes leviers sont là mobilisés, de la spécificité, de l’identité et du patrimoine avec l’idée de leur valorisation par le tourisme. La confrontation de ces régions vise moins les formes que les processus du développement. Il s’agit d’interroger les objets supports de la valorisation, la place des acteurs locaux, les effets sociaux et spatiaux, les évolutions dans le temps, l’émergence et l’intégration de l’innovation, etc, ainsi que la circulation des modèles de référence dans la définition des projets et des ressources. Un regard particulier sera porté sur les régions de montagne qui, notamment à moyenne altitude, sont à l’écart des pôles du tourisme mondialisé, et où la territorialisation conditionne le tourisme. Nous proposons de prolonger les réflexions menées dans le cadre du projet Toubkal par un séminaire qui ouvre le questionnement sur la mobilisation des ressources dans un contexte de changement global. Par changement global, nous entendons le changement climatique mais aussi les transformations économiques et énergétiques qui lui sont liées. Quelles sont les nouvelles ressources mobilisables ? Voit-on l’émergence de nouveaux modèles de développement touristique ou l’aggravation de situations fragiles ? Plus largement ce thème questionne la transformation des rapports centre-périphéries lorsque les modèles émanant des centres sont remis en cause. La marginalité peut-elle constituer un atout, un facteur de résilience, une opportunité pour l’innovation, autrement dit une situation productrice de modèles alternatifs ? Jouons aussi les niveaux d’échelle : ces modèles alternatifs renouvellent-ils les rapports nord-sud ou révèlent-ils des formes normatives de la transition ?

Programme :

9 h30 - Introduction : Saïd Boujrouf, Marie-Christine Fourny
10h - Table-ronde 1. Quelles ressources définies et mobilisées dans un contexte de mutations du tourisme ?
- Bernard Pecqueur, La transformation de la ressource territoriale dans un contexte de transition. Eléments de comparaison France-Maroc
- Samira Ghailane, Le rapport au patrimoine des arrière-pays pour les touristes d’Agadir.
- Mari Oiry, La ressource du tourisme mémoriel : atouts et effets dans la transformation des rapports centre-périphérie. Une comparaison entre montagnes marocaines et écossaises.

11h15 - Pause

11h30 - Table-ronde 2. Transition et/ou résilience ? Les enjeux d’une dynamique de changement.
- Fatima-Ezzahra EL KHADALI, Résilience territoriale et politiques de développement touristiques dans les montagnes du Haut Atlas marocain.
- Pierre-Antoine Landel, Du développement territorial à la transition : vers de nouveaux modèles. L'exemple de Merzouga Maroc.

12h30 - buffet

14h - Table-ronde 3. De l’innovation à la résilience
- Jean- Baptiste Grison, le rôle de l'innovation sociale dans la valorisation touristique des savoir faire productifs
- Anouck Bonnemains et Myriam Domsimoni, Quel lien entre modèle de développement et trajectoire de vulnérabilité ?
- Yann Borgnet, Adaptation résiliente ou adaptation transformative ?

15h30 - Pause

15h45 - Mise en débat : Quels modèles dans les (éventuelles) formes alternatives émergentes ?

- Kirsten Koop, Après le transfert du modèle de développement territorial, maintenant la transition territoriale? Quelques réflexions critiques et mises en garde

16h15 - Conclusion du séminaire : Said Boujrouf, Marie-Christine Fourny

Soumis par manuel.jasse le mar, 04/12/2018 - 15:33