Journal of Alpine Research / Revue de géographie alpine

Les singularités hydronymiques des torrents chamoniards, un révélateur de systèmes torrentiels atypiques

Figure 1 : Le réseau hydrographique actuel autour des glaciers des Bossons et des Pèlerins L’hydronymie a soulevé des débats parfois passionnés chez les géographes. Dans le cadre de recherches sur les dynamiques des torrents proglaciaires de la vallée de Chamonix (Berthet, 2016), nous avons été confrontés à des singularités remarquables dans l’appellation des torrents. Plus qu’une anecdote, ces bizarreries hydronymiques soulignent, en fait, l’originalité des systèmes torrentiels proglaciaires et révèlent l’ampleur de leur évolution en lien direct avec le retrait glaciaire depuis la fin du Petit Age Glaciaire (PAG). Des torrents schizophrènes La première curiosité rencontrée concerne les multiples noms donnés pour un seul torrent. Ce constat est particulièrement prégnant pour les cours d’eau émergeant des glaciers des Bossons et des Pèlerins (Figure 1). Ce dernier, situé sur l’épaulement glaciaire de la vallée de Chamonix au pied de l’Aiguille du Midi, possède deux principaux émissaires...

En savoir plus