Appel à contribution

Recrutement : Un(e) Chargé(e) de publications et communication scientifique

Du 13/07/2017 à 20/08/2017

L’Université Grenoble Alpes recrute :

Un(e) Chargé(e) de publications et communication scientifique

 

Type de recrutement/niveau de poste :

CDD - Catégorie A-IGE - Quotité : 100%

Localisation du poste :

Maison des Sciences de l’Homme - Domaine Universitaire Saint Martin d’Hères – avenue centrale.

Contexte et environnement de travail :

L’Université Grenoble Alpes ambitionne d’être une université de rang mondial pluridisciplinaire. Cette université est membre de la COMUE Université Grenoble Alpes et partenaire du projet IDEX. Elle compte 24 composantes, dont l’ESPE, 3 instituts universitaires de technologie, 1 école d’ingénieurs, 1 IAE et plus de 80 laboratoires de recherche. Elle accueille plus de 45 000 étudiants avec le concours de 3000 enseignants-chercheurs, chercheurs et enseignants, et de 2500 personnels de support et d’accompagnement.

Le LabEx ITEM (innovation et territoires de montagne) est un dispositif de recherche financé dans le cadre de l’appel à projets « Laboratoire d'Excellence » du programme « Investissements d'Avenir ». Seul LabEx de sciences humaines et sociales porté par l’Université Grenoble-Alpes, il regroupe plus d’une centaine de chercheurs, issus de sept unités de recherche (de l’UGA, USMB et IRSTEA). En mobilisant ces nombreux champs des sciences humaines et sociales, le LabEx ITEM a pour ambition de constituer un pôle de références des recherches sur la montagne, et souhaite apporter aux territoires de montagne la capacité d’analyse et d’expertise qu’appellent les différentes formes de changement auxquelles ils sont confrontés

L’approche du LabEx repose sur un partenariat étroit entre chercheurs et acteurs politiques et socio-économiques. ITEM veut apporter des réponses concrètes aux décideurs : identification des leviers d’action possibles, ressources à mobiliser ou échelle d‘intervention appropriée. En co-construisant avec eux les projets, le LabEx ITEM met ainsi la recherche scientifique au service des territoires de montagne pour les aider dans l’élaboration de leur stratégie de développement.

Missions :

Le/la chargé(e) de publications et communication scientifique aura pour mission d’assurer la diffusion des résultats de recherche dans la communauté scientifique et vers le grand public.

De ce fait, il/elle devra assurer la mise en œuvre et le suivi de la politique éditoriale du LabEx, et  contribuera à la définition, l’exécution et au suivi du plan de communication stratégique du LabEx.

Activités principales :

  1. Communication : En charge de la communication du Labex, il/elle assure la conception, la rédaction, la mise en œuvre et le suivi des divers supports de communication. Ceux-ci sont autant numérique que papiers, interne qu’externe avec les dossiers et communiqués de presse. Il/elle sera également en charge de l’animation de la plateforme web du Labex ITEM, du recueil des informations à leur intégration
  2. La coordination des supports éditoriaux du LabEx pour la collection « Montagne & Innovation » (édition imprimée aux PUG) et Les carnets du LabEx ITEM et le carnet « Au top ! » (édition numérique) : Il/elle sera responsable des appels à publication (gestion de la procédure de soumission, pré-sélection des manuscrits, calendrier de publication etc.) et de la coordination éditoriale avec les différents participants du projet. Il/elle assurera la préparation de copie et la mise en ligne des articles, et sera le garant du respect de la charte éditoriale et de ses évolutions.
  3. L’animation des médias sociaux  (twitter, facebook, LinkedIn) : En  parallèle à ces missions, il/elle participera à la veille et l’archivage des communications et publications scientifiques (archives ouvertes HAL). Il/elle sera également en charge des relations institutionnelles avec les différents services communication des différentes tutelles

Profil :

Vous disposez idéalement de 2 ans d’expérience dans le domaine de l’édition et/ou de la communication scientifique. Sensible à la recherche en SHS, vous avez une bonne compréhension de ses conditions et enjeux. Dynamique et aimant le contact humain, vous saurez animer le réseau de partenaires et communiquer avec les contributeurs en langue anglaise et française. Communicant aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, vous maitrisez les codes et techniques relatives à ces activités. Autonome, tant en terme d’organisation qu’en utilisation d’outils informatiques, vous saurez accompagner les auteurs dans le processus de rédaction et d’adaptation des contenus (forme, législation, technique). Vous avez la capacité à vous adapter rapidement à de nouveaux outils, méthodes et pratiques.   

Compétences clés requises :

  • Connaissance des établissements publics d’enseignement supérieur et des acteurs de la recherche
  • Connaissance approfondie de la chaîne éditoriale (imprimée et numérique)  
  • Très bonne maitrise de l’orthographe et des règles de typographie, de la langue française, et des normes et usages en cours dans le domaine de l’édition et de la communication scientifique et universitaire
  • Maitrise de la législation sur l’écrit, l’utilisation de l’image, les droits d’auteurs (CPI)
  • Connaissance approfondie des logiciels : Word, Open Office, XML Editor, Photoshop, Illustrator, Acrobat Pro, et CMS : WordPress, Drupal

Rémunération/Avantages sociaux :

En référence aux grilles de rémunération de la fonction publique niveau A - IGE 1er échelon ou 1713€ mensuel brut minimum.

L’Université propose de nombreux avantages sociaux dès la prise de poste :

  • 45 jours de congés par an + possibilité aménagements (jours d’ARTT)
  • Une participation de l’employeur aux frais de transport et de restauration
  • Les contractuels en CDD de plus de 6 mois bénéficient de l’ensemble des prestations sociales de l’université

Durée du contrat :

Poste à pourvoir au 18 septembre 2017, pour un CDD de 12 mois renouvelable.

Pour postuler :

Envoyez votre candidature (CV et lettre de motivation) par voie électronique en indiquant la référence suivante : 07-2017-EC-LABEX-ComSci au plus tard le 20/08/2017 à l’adresse suivante dgdrh-recrutement@univ-grenoble-alpes.fr  à Elise CHABRAND – Chargée de Recrutement.

Pour des questions relatives à la fonction, vous pouvez contacter Stéphanie ROUANET stephanie.rouanet@univ-grenoble-alpes.fr

Soumis par admin le jeu, 13/07/2017 - 13:31

Laboratoire d'Excellence Innovation et Territoire de Montagne

MSH-Alpes, 1221 Avenue Centrale, 38040 Grenoble Cedex, Du 01/04/2011 au 12/12/2019

Retrouvez ici l'ensemble des projets participants aux objectifs du LabEx

Le LabEx est structuré sur trois pivots en forte synergie : un pôle recherche, un pôle formation, un pôle valorisation, disposant d’opérations et d’outils dédiés.

  • Le Pôle Formation se caractérise par la volonté d’initier des actions innovantes d’un point de vue pédagogique, articulées avec les projets de recherche, en relation avec les besoins des acteurs des territoires, et favorisant l’interdisciplinarité.
  • Le Pôle valorisation vise à construire et accompagner l’impact sociétal et territorial du LabEx. Il s’organise à la manière d’une plateforme, et intègre les opérations de dissémination, de communication, de partenariat, de rayonnement, d’interface et de transferts,
  • Le Pôle Recherche, de 2011 à 2014, s’est structuré autour de trois Work Packages :
    • BioMont, ouvert sur les géosciences, a eu pour objectif de définir les bases conceptuelles et méthodologiques d’une analyse de l’incidence du changement global sur les sociétés, activités et territoires de montagne.
    • InnoMont, s’est donné pour objet l’innovation en montagne, tant de manière théorique et épistémologique que dans une connaissance opérationnelle des processus et l’aide à la décision.
    • TerritEx (Territoire et Expérimentation) s’est consacré à la co-construction recherche-acteur, une démarche posée comme structurante dans le projet du LabEx, avec l’objectif d’analyser les dispositifs de recherche partenariale (cadres, projets, impacts) et d’explorer des formes inédites de recherches-actions collaboratives appliquées aux territoires de montagne.

Depuis 2014, une nouvelle programmation donne lieu à un appel à projets de recherche. Les thématiques proposées tiennent compte des défis posés au niveau européen (H 2020 et Programme espace alpin) comme à l’échelle régionale (DSI tourisme et montagne). Les trois thèmes proposés en 2015 sont ceux de 1) l’adaptation au changement, dans l'histoire et en regard du changement global sur le temps long ou les temps courts, 2) les recompositions territoriales, 3) la société en mouvements ; l’ensemble de ces thèmes convergeant vers la question suivante : « la  montagne  constitue-t-elle  le  laboratoire  d’un  nouveau  modèle  sociétal,  autour  d’un  système  homme/environnement/nature/société  profondément  renouvelé ? Par  quels  outils, moyens, politiques publiques contribuer à sa connaissance et sa mise en œuvre ?». Découvrez-ici l'ensemble des grans projets de recherche développés au sein du projet ITEM depuis 2011.

Plusieurs opérations viennent conforter ces trois piliers, la plupart sous la forme d’appels à projets :

La gouvernance

La responsabilité scientifique du labex est assurée actuellement par Marie-Christine Fourny.

La gouvernance est organisée par trois instances : Comité de Direction (CoDir), Comité de Pilotage (CoPil), Comité de Laboratoires (CoLab) (directeurs des unités de recherche partenaires), auxquelles sont associées un comité scientifique et une assemblée des chercheurs.

Le CoPil réunit les membres du consortium (Université Grenoble-Alpes, Université de Savoie, l’IRSTEA, le CNRS, la ComUE Grenoble-Alpes) ainsi que des partenaires académiques (Ecole Doctorale SHPT, ED SISEO, INRA), des représentants de collectivités territoriales (Assemblée des Pays de Savoie, Conseils généraux de l’Isère et de l’Ardèche) et des partenaires socio-professionnels (CCI Grenoble et Savoie, Parc des Ecrins))

Le Conseil Scientifique :

  • Bernard DELAY, Ecologue, Président de la Fondation Biodiversité, ancien Directeur de l’Institut Écologie et Environnement (INEE) du CNRS
  • Claude COURLET, Professeur d’économie à l’UPMF, Chercheur au Centre de recherche économique sur les politiques publiques dans une économie de marché (CREPPEM)
  • Olivier CREVOISIER, Professeur en économie territoriale et économie institutionnaliste à l’Institut de Sociologie de l’Université de Neuchâtel (Suisse)
  • Bernard DEBARBIEUX, Professeur de géographie culturelle et politique et d’aménagement du territoire à l’Université de Genève (Suisse)
  • Med KECHIDI, Professeur en sciences de gestion à l’Université de Toulouse
  • René FAVIER, Professeur d’histoire moderne à l’Université de Grenoble
  • Michel FERRARY, Professeur de gestion des ressources humaines à l’Université de Genève (Suisse)
  • Luigi LORENZETTI, Directeur du LabiSAlp, Academy of Architecture of Mendrisio (Suisse)
  • Valérie MASSON‐DELMOTTE, Paléoclimatologue, chercheure au LSCE (CNRS, CEA, UVSQ),  membre du GIEC
  • Thomas SCHEURER, ICAS, Réseau alpin des espaces protégés : besoins, activités, coopération, Commission de recherches du Parc national, Académie suisse des sciences naturelle
  • Laurent TISSOT, Professeur d’histoire économique et sociale à l’Université de Neuchâtel (Suisse)
  • François WALTER, Professeur honoraire d’histoire à l’Université de Genève (Suisse)